A quel âge ?

01 juillet 2016

60 ans, 62 ans, 65 ans, 67 ans et même 70 ans et plus ! Il n'existe pas un seul âge légal pour prendre sa retraite, mais plusieurs. Voici en quelques questions-réponses les différents âges auxquels vous pourrez prétendre partir à la retraite, selon votre situation.

Entre l’âge légal de la retraite, l’âge du taux plein ou encore l’âge auquel votre employeur peut vous mettre à la retraite, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Voici les définitions à connaître et les dispositifs qui peuvent vous permettre de partir plus tôt avec une retraite à taux plein...

  1. Qu’est-ce que l’âge légal de la retraite ?

C’est l’âge à partir duquel vous pouvez demander le versement de vos retraites auprès de vos caisses de retraite. Peu importe que vous ayez ou non la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une retraite taux plein. Fixé à 60 ans en 1982, cet âge est progressivement relevé jusqu’à 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955.

  1. Qu’est-ce que l’âge du taux plein ?

C’est l’âge à partir duquel, la condition précédente étant remplie,  votre retraite est calculée sans abattement à condition de totaliser la durée d’assurance requise en fonction de votre date de naissance. Vous bénéficierez également de l’absence d’abattement si vous liquidez votre retraite entre 65 et 67 ans, cet âge dépendant lui aussi de votre date de naissance. A cet âge, avec votre accord, votre employeur peut vous mettre à la retraite. En cas de refus de votre part, vous restez à moins que votre employeur ne décide de vous licencier, mais il devra alors justifier d’une cause réelle et sérieuse, laquelle ne peut bien sûr être votre âge. En revanche, à partir de 70 ans, votre employeur peut décider de vous mettre à la retraite.

  1. Peut-on faire liquider sa retraite avant l’âge légal ?

En principe non, mais il existe de nombreuses exceptions. Citons-en quelques-unes :

­- Retraite anticipée pour carrières longues carrières longues

- Bénéfice de pénibilités au cours de votre carrière

- Régime actif de la fonction publique qui permet à certains de partir jusqu’à 5 ou 10 ans plus tôt.

- Régimes spéciaux, SNCF, RATP, IEG…

- Les régimes complémentaires du privé Agirc / Arrco permettent de liquider plus tôt les retraites   correspondantes, mais avec des abattements importants qui peuvent dépasser 40 % des droits théoriques calculés.

  1. Jusqu’à quel âge puis-je travailler ?

Il n’y a pas de limite en principe : tant que votre employeur ne vous a pas mis à la retraite, vous êtes libre de continuer à travailler. Certains régimes, la fonction publique par exemple, peuvent imposer la mise à la retraite sans attendre l’âge de 70 ans.

Nos Partenaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus…