Les relations intergénérationnelles

22 août 2016

conflit ou fait de société ? Réactions suite à l’émission « la guerre des âges » (reprise du titre d'un livre éponyme paru en 2007) sur France2,  le 31 mai 2016, qualifiée par son présentateur d'"enquête sur un pays qui maltraite sa jeunesse et dorlote sa vieillesse".

Il est compréhensible qu’à l’issue d’une vie professionnelle, certes porteuse de satisfactions, mais aussi d’épreuves et de frustrations, les retraités aspirent au repos et aux loisirs. Pour autant, il est faux de restreindre la vision que l’on porte sur les retraités à cet aspect. La réalité est plus complexe et diversifiée.

Ils sont en effet plusieurs milliers à cumuler leur retraite avec une activité rémunérée. Sans doute y trouvent-ils un intérêt intellectuel, mais il s’agit souvent d’une nécessité pour compléter le revenu. N’oublions pas que la pension moyenne du privé est inférieure à 1300€ par mois.

Beaucoup sont engagés dans des activités bénévoles où ils délivrent d’indiscutables services à leurs concitoyens. Nombre d’associations seraient en grande difficulté sans la participation des retraités.

Dans leur cercle familial, outre un éventuel soutien financier pour les plus aisés, ils aident leurs enfants et souvent, lorsqu’ils sont encore jeunes, leurs propres parents vieillissants.

Alors, OUI ! Les retraités font usage du temps de repos qui leur est accordé pour la dernière étape de leur vie. Ils n’ont rien volé, ne sont coupables ni de la pluie qui tombe, ni des crises qui perturbent la marche du monde, mais comme les autres citoyens, ils participent à l’émergence du monde qui vient.

Union française des Retraités Rg

Jean Catherine@UFRrg

 

Nos Partenaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus…