Contact UFR rg

Contact UFR rg

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Créée le 27-11-2000, la Confédération Française des Retraités (CFR), représente aujourd’hui 1,5 million d’adhérents. Elle est le porte-parole auprès des institutions et des media nationaux des 5 plus grandes fédérations de retraités qui la composent :

  • Générations Mouvement (ex-Aînés Ruraux) 
  • Groupement CNR-UFRB 
  • Fédération Nationale des Associations de Retraités (FNAR) 
  • Union Française des Retraités (UFR)
  • Confédération Nationale des Retraités des Professions Libérales (CNRPL) 

Sa mission (extrait des statuts)

« La CFR, dans un large esprit de civisme et de convivialité, et sans considération d’ordre philosophique, confessionnel ou syndical a pour objet de : 

  • défendre les droits et intérêts des retraités ou de leurs ayants-droit et des personnes âgées, qu’ils soient matériels ou moraux, collectifs ou individuels; 
  • définir, promouvoir toutes réflexions études ou actions, utiles à la vie ou à la cause de ces retraités et ayants droit, … ; 
  • assurer la représentation, individuelle ou collective, des dits retraités, …/…, aux niveaux  local, national, européen ou international ; » 

Les Commissions de la CFR 

La CFR est une force de propositions dont les positions sont élaborées par des commissions spécialisées :  

  • Retraite,  Santé , Autonomie , Fiscalité , 

Depuis janvier 2012, l’UFR s’était dotée d’un nouveau moyen de communication spécifique « Le CODERPA-lien ». C'était d’un bulletin trimestriel destiné à tous les délégués départementaux de l’UFR qui représentent la fédération dans le CODERPA de leur départements (cf. : structures nationales / Le CODERPA). Ce bulletin de 5 à 6 pages, diffusé par internet, est destiné à resserrer les liens entre le Siège de l’UFR et les 150 à 200 personnes qui représentent l’UFR dans 90% des départements de France.

Aujourd’hui, Les CODERPA partent, les CDCA arrivent ! voir le lien

et vivement le retour du CDCA LIEN

En France, comme généralement dans tous les pays européens, toutes formes de discrimination, en fonction du sexe, de la religion, de l’origine, de l’état de santé, du handicap, des préférences sexuelles et de l’âge sont interdites.

Mais cependant, comme vous pouvez le constater tous les jours, elles subsistent encore. L’UFR Rg se doit de lutter contre toute forme de discrimination quelle qu’en soit l’origine, en particulier l’âge, la présomption de sénilité est une absurdité et la pénalisation des personnes âgées qui en résultent est en contradiction avec les principes d’équité et de solidarité intergénérationnelles.

Notre Organisation de Retraités a souvent stigmatisé devant les Pouvoirs Publics et également auprès du Défendeur des Droits, les principales discriminations subies par Retraités en raison de leur âge ;

Dans les Conseils d’administration, les experts judiciaires (70ans)

Dans les caisses de sécurité sociale et d’allocations familiales (65ans)

Plus généralement dans toutes les instances paritaires où l’âge limite de service est fixé à 70 ans.

Dans la vie quotidienne, pour l’obtention de crédits bancaires, pour les tarifs de certaines assurances complémentaires et mutuelles, pour le permis de conduire…etc.

En revanche, nous devons aussi constater que sans la présence des retraités, de nombreuses activités et institutions seraient paralysées.

Dans cette lutte permanente, l’UFR Rg est non seulement à vos côtés, mais est moteur dans les actions à mener pour supprimer les limites d’âge qui écartent de nombreux citoyens de la vie civile, pour défendre vos droits à l’égalité, pour faire évoluer la loi et les comportements

L’amélioration des conditions de vie des personnes âgées en perte d’autonomie est l’un des objectifs de l’Union Française des Retraités (UFR-Rg) et de la Confédération Française des Retraités (CFR). Depuis de nombreuses années, l’UFR-Rg demande la suppression de la barrière des 60 ans, facteur de discrimination et d’inégalité de traitement du handicap suivant l’âge. Elle demande que le financement de la perte d’autonomie soit fondé sur la solidarité nationale, seul système de financement pérenne et équitable. Il est regrettable que la loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV) ne réponde en rien à ces demandes.

L’UFR Rg est attentive à la mise en place d’actions de prévention du vieillissement. Récemment,  elle est intervenue dans les Comité Départemental des Retraités et des Personnes Agées (CODERPA) de 26 départements dans le but de coordonner les financements de la prévention autour d’une stratégie commune.

Parallèlement l’UFR Rg agit :

  • pour le développement d’une véritable politique de maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.
  • l’augmentation indispensable de places en EHPAD, établissement pour personnes âgées dépendantes. Voir lien CODERPA
  • pour le développement de solutions intermédiaires entre le domicile et l’établissement.
  • L’amélioration de l‘allocation personnalisée d’autonomie avec une égalité de traitement sur l’ensemble du territoire et en préservant un reste à charge supportable et un reste à vivre décent. 
  • L’instauration d’un statut spécifique de l’aidant familial assorti d’avantages.
Page 4 sur 6

Nos Partenaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk